La mort de l’entrepreneur dijonnais Hubert Rouy

Il y a quarante ans, il avait fondé le groupe Seger à Dijon. Hubert Rouy est mort le 16 juillet après un accident de tondeuse.

rouy

L’homme d’affaires dijonnais de 69 ans, Hubert Rouy, fondateur du groupe immobilier Seger à Dijon, est décédé samedi dernier dans sa résidence secondaire situé au lieu-dit Grisy à Saint-Symphorien-de-Marmagne  (Saône-et-Loire) alors qu’il faisait du jardinage. Selon les premiers faits rapportés par les enquêteurs et secouristes,  l’accident s’est produit sur un terrain en pente de la propriété où Hubert Rouy pilotait une tondeuse autoportée. Après une mauvaise manœuvre, l’engin a basculé et s’est retourné sur lui, le coinçant au sol. Il aurait alors subi une attaque cardiaque fatale. Les pompiers ont tenté de le réanimer, en vain.
Historiquement, le nom « Rouy » est associé à une fromagerie lancée à Dijon en 1870. La marque, aujourd’hui englobée dans la nébuleuse Lactalis, s’est fait connaître grâce à ces produits à base de lait de vache, et notamment ses deux carrés « Rouy d’Or » et « Rouy Surprême ».
Il y a quarante ans, Hubert avait pris le virage de l’immobilier en créant le groupe Seger, spécialisé dans les offres de standing. A la tête de 34 sociétés, l’entrepreneur intervient également dans le secteur des résidences services pour les personnes âgées, à travers l’entreprise Villa Médicis présente à Autun, Besançon, Beaune et Dijon.

Post author

Journaliste de formation, j'occupe actuellement la fonction de rédacteur au sein du réseau des sites Internet de services aux entreprises du groupe Libbre. Je peux justifier d'une expérience de six ans dans la presse quotidienne angevine au sein de trois quotidiens : la Nouvelle République, Ouest-France puis le journal majoritaire en Maine-et-Loire : le Courrier de l'Ouest (2007-2009).

Laisser une réponse